Les agents de la faune qui sont venus procéder à l’ensemencement de truites grises cette année sont allés visiter les frayères potentiellement connu pour cette espèce. Malheureusement, selon eux, celles-ci sont trop remplies de sédiments pour que le touladi puisse encore vraiment s’y reproduire !